Les abeilles et les produits de la ruche

Le nectar :

Récolte de nectar sur bourrache C'est un liquide sucré, secrété par les nectaires des fleurs. Grâce à sa trompe de 6,5 millimètres de long, la butineuse pompe le nectar au fond de la corolle. Après avoir visité plus de 1000 fleurs, la récolte peut atteindre 75 milligrammes (l'abeille ne pèse qu'un peu plus de 80 milligrammes !). Une fois rentrée dans la ruche, la butineuse régurgite sa cargaison et repart très vite butiner.
De jeunes ouvrières, les ventileuses, battent frénétiquement des ailes pour évaporer les 2/3 de l'eau contenue dans le nectar. D'autres, véritables petites usines chimiques vivantes, avalent le précieux liquide pour lui faire subir une dernière transformation avant de déposer soigneusement dans les rayons le produit obtenu ... le miel.Lorsqu'une cellule est remplie, elle est hermétiquement fermée par une opercule de cire afin d'assurer une bonne conservation.

Le miel :

Si vous désirez des informations sur le miel, sa composition, ses usages possibles, ses effets sur la santé, jetez donc un coup d'oeil à la page correspondante du site PasseportSant√©

Le pollen :

C'est une poudre constituée de grains microscopiques, produits par les étamines, qui forment les éléments mâles des végétaux à fleurs. Une abeille peut transporter 50 milligrammes de pollen par voyage. Une ruche peut utiliser annuellement 20 kg de pollen, une grande partie étant emmagasinée pour l'hiver.
Cette poudre, très azotée, sert à nourrir le couvain.
Accessoirement, le passage de l'abeille chargée de la récolte peut favoriser la fécondation des ovules et, par conséquent, la fructification. Certains producteurs de fruits n'hésitent pas à installer des ruches à proximité de leurs vergers afin d'améliorer sensiblement le rendement.
Récolte de pollen sur saule

La cire :

Au cours de sa croissance, avant de devenir butineuse, la jeune abeille devient cirière : pendant quelques jours, elle se gave de miel et des glandes, situées dans la partie inférieure son abdomen, produisent de très minces plaquettes de cire. Pour obtenir 1 kg de cire, il faut entre 7 et 10 kg de miel ! Les mandibules de l'insecte pétrissent les plaquettes pour leur donner la forme d'une boulette de cire, matériau de base pour la construction des rayons. Les cellules hexagonales de ces derniers vont permettre d'emmagasiner le miel ou le pollen, ou encore de recevoir les oeufs pondus par la reine.

La propolis :

Encore un produit des abeilles, fait cette fois à partir d'une résine visqueuse récoltée sur certains bourgeons. Les ouvrières s'en servent pour l'entretien de l'intérieur de la ruche : la propolis joue le rôle de colle ou d'enduit.
L'apiculteur peut fabriquer un vernis efficace et d'odeur très agréable en dissolvant de la propolis dans de l'alcool à brûler. C'est lui qui assure, à l'aide de ce vernis, l'entretien de l'extérieur de la ruche ! Il doit bien ce service aux abeilles qui le lui rendent largement !
Si un gros animal, une souris par exemple, s'introduit dans la ruche, les abeilles, en grand nombre, l'attaquent et le criblent de piqûres jusqu'à ce que mort s'ensuive. Mais elles ne peuvent évacuer le cadavre. Alors elles l'enrobent soigneusement de propolis afin de supprimer tout risque de pollution

Rentrée des butineuses Retour à la ruche, avec une belle cargaison de pollen !

... Les piqûres d'abeilles :

Une étude sérieuse, effectuée par trois entomologistes américains, montre que, pour limiter les désagréments, il est essentiel de retirer le dard le plus vite possible après une piqûre d'abeille. La méthode de retrait est sans importance. Si cela permet de gagner quelques secondes, mieux vaut extraire le dard par pincement plutôt que par grattage avec la lame d'un couteau : la quantité de venin injectée sera d'autant plus réduite et la surface endolorie plus faible.
Dans l'immense majorité des cas, une piqûre d'abeille n'a aucune conséquence sérieuse, mise à part une douleur immédiate, pouvant être vive, et qui disparaît plus ou moins vite selon les personnes. Cependant, mieux vaut ne pas ignorer que certains sujets, allergiques au venin d'abeilles, guêpes et frelons, doivent consulter un médecin le plus rapidement possible après une piqûre de ces insectes.

Butineuse sur aster

Valid XHTML 1.0 Strict